Kilo, Méga, Giga, Tera,... EXA !

Publié le par Bernard Sady

Exa est le nouveau préfixe utilisé par les informaticiens pour parler des volumes de données  informatiques toujours plus important.

Un Exa est égal à un quintillion... et s'écrit 1 000 000 000 000 000 000 (j'espère ne pas avoir oublié de zéro...).

« En termes de données, un exabyte représente un quintillion de Bytes - soit l'équivalent de 50 000 années de vidéo DVD haute qualité ou encore de l'archivage de toute la communication orale de l'histoire de l'humanité » nous explique Donald Steward dans une tribune du Journal du Net du 20 août 2008.

Il précise même que « le monde produit chaque jour un demi-exabyte de contenu numérique ».

C'est un défit de plus pour les entreprises qui doivent stocker et faire circuler ces données... Notre auteur ajoute : « A l'ère de l'exabyte, une solution de stockage se doit d'être intelligente, rapide et flexible »...

 

Nombre d'entreprises seront tentées par l'externalisation du stockage de leurs données comme l'explique Cedric Mermilliod dans un article du Journal du Net : « Le marché de la sauvegarde à distance en pleine expansion ».

 

Mais en dehors des risques signalés par Cedric Mermilliod dans son article et donc des précautions à prendre,  attention à ce que les données ne se retrouvent pas sur eBay comme celles, bancaires, d'un million de clients de la Royal Bank of Scotland, numéros de compte et signatures compris, retrouvées sur le disque dur d'un ordinateur vendu sur le site d'enchères...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FXavier 31/08/2008 20:26

C'est un risque. Il faut toutefois noter que l'on peut constester tout paiement effectué par carte sur Internet s'il n'a pas été validé par la saisie du code secret ou par la signature, ce qui est toujours le cas!
Mais il semble que les banques mettent un peu de temps à rembourser les victimes.

Bernard Sady 03/09/2008 18:11


Bonjour François-Xavier
Merci de ces précisions.