Michael Hammer, le père du reengineering est décédé la semaine dernière...

Publié le par Bernard Sady

C'est la dernière newsletter de McKinsey qui m'a appris le décès brutal de Michael Hammer à l'âge de 60 ans, la semaine dernière.

Michael Hammer est célèbre pour son ouvrage « Reengineering the Corporation » écrit avec James Champy et paru en 1993 (traduction française sous le titre « Le Reengineering » chez Dunod).

Cet ouvrage est devenu un des (sinon le) best seller des années 90 et a eu un impact considérable sur le mode de management des entreprises, aussi bien aux USA qu'en Europe. Michael Hammer a été l'une des 25 personnalités les plus influentes d'Amérique selon la liste du Time Magazine établie en 1996.

 
Voici la présentation de l'ouvrage qu'en fait Dunod sur son site :
« Le reengineering est une remise en cause fondamentale et une redéfinition radicale des processus opératoires visant à obtenir une amélioration spectaculaire des principales performances en matière de coût, de qualité, de service et de rapidité. Ce livre démontre avec force que le reengineering peut restaurer la vigueur concurrentielle des entreprises occidentales. Les auteurs en explorent les raisons, décrivent les techniques et signalent les écueils de mise en œuvre. Cet ouvrage décapant et revigorant permet de comprendre comment fonctionne le reengineering, d'apprendre comment le réussir. Il donne aux entreprises les outils indispensables pour réinventer leur métier. »

 Et voici le sommaire du livre :
« Cette crise qui ne finira pas. Reengineering - le chemin du changement. Repenser les processus opérationnels. Le nouveau monde du travail. Les technologies de l'information et leur rôle de levier. Les acteurs du Reengineering. A la recherche des opportunités de Reengineering. Comment remodeler les processus. En route pour le Reengineering. Le témoignage d'une entreprise - Hallmark. Le témoignage d'une entreprise - Taco Bell. Le témoignage d'une entreprise - Capital Holding. Le témoignage d'une entreprise - Bell Atlantic. Réussir le Reengineering. Épilogue. Remerciements. Index. »

 

En fait, ce livre est arrivé en pleine crise du début des années 90 et les entreprises ont transformé ce reengineering en machine à licencier et diminuer les effectifs avec souvent des résultats catastrophiques pour leur pérennité : perte de matière grise, de compétence et de connaissance.

Hammer affirme qu'il n'a pas été compris et qu'au contraire, le reengineering aurait dû favoriser l'augmentation de la production et créer plus d'emplois.

 

C'est malgré tout un des livres qui a marqué le management de ces dernières années. Il me faudra donc l'étudier en détail un de ces jours...

Commenter cet article