Le savoir vivre dans l'entreprise.

Publié le par Bernard Sady

La pression des résultats, les nouvelles mœurs ont laissé loin en arrière, les plus élémentaires règles du savoir vivre au sein des entreprises. En même temps que les "Sales Cons", ce sont les goujats et autres sans-gêne qui règnent dans les entreprises. On pourrait juger ringard ces règles issues d'un autre siècle. Elles sont cependant indispensables, car elles permettent de mettre de l'huile dans les rouages des relations humaines.

Mais le savoir-vivre reviendrait à la mode : « Le savoir-vivre est de retour » est le titre d'un article de "L'Entreprise" de septembre 2008.

 

Le "chapeau" donne le ton : « Si la course à l'efficacité vous transformé en mufle, vous devez vous corriger de toute urgence. Les bonnes manières reviennent à la mode. Au placard les branchés, débraillés, désinvoltes ! »

 

Les quelques exemples donnés montrent la goujaterie ambiante... Du client se mettant en slip kangourou devant son hôtesse pour plonger dans la piscine de la villa où il a été invité pour le week-end à celui prenant un deuxième cigare « pour ce soir », en passant par celui grillant la place de parking "handicapé", les exemples pourraient être déclinés à l'infini...

Un excès provoquant toujours une réaction, les bonnes manières sont de retour. Y compris dans le monde de l'entreprise.

Sophie de Menton a écrit le : "Guide du savoir-vivre en entreprise" (Editions d'Organisation). Selon cette dernière : « la "cool attitude" a généré des comportements individualistes et contre-performants dans la vie professionnelle ; il y a urgence à trouver de nouveaux repères ».

Corine Moriou, l'auteur de cet article précise : « De la simplicité à la familiarité, un pas est souvent franchi qui est un pas de trop. Et un ras-le-bol, presque unanime, se fait jour. » Mais le retour de balancier pourrait aller trop loin : « Le savoir-vivre est en passe de devenir le top de la "branchitude"... Il y a même des écoles pour réapprendre les bonnes manières... En effet, « les managers sont de plus en plus nombreux à avoir compris qu'ils ne devaient pas plaisanter avec l'étiquette. » Il est vrai que « Objectif Zéro sale con », le best seller de Robert Sutton, a certainement participé à ce recadrage. On supporte de moins en moins ces types (ou ces filles) méprisant et écrasant tout le monde. C'est une très bonne chose.

Mais de là à faire un stage sur les bonnes manières... Cela montre la gravité de la situation. C'est un peu comme pour l'orthographe pour laquelle les stages de remise à niveau commencent à pulluler...

Alors que ce sont des points fondamentaux qui devraient faire partie de l'éducation de base de tout individu.

 

Après ce tour d'horizon de la goujaterie, Corine Moriou fait un rappel synthétique de quelques règles de base.

Dans l'entreprise :

  • - le tutoiement devient une mode, surtout dans les équipes projet. Mais attention à ne pas le forcer, cela peut gêner certaines personnes.

Au restaurant :

  • - En entrant, c'est toujours l'homme qui passe le premier; mais beaucoup de femmes ne le savent pas...
  • - La meilleure place se trouve face à la salle et non face au mur...
  • - C'est celui qui invite qui paie, même si c'est une femme... mais c'est une preuve de délicatesse, si l'homme fait mine de résister...
  • - Le portable doit être éteint et s'il sonne, il est particulièrement impoli d'engager une longue conversation en laissant son partenaire seul...

Les remerciements :

  • - A la fin d'une soirée, il est de bon ton de saluer les maîtres des lieux et de les remercier par un mot gentil.
  • - De même, si vous avez été invité à une , il est bien d'envoyer un petit mot de remerciement.

Les présentations :

  • - Il faut toujours présenter la personne la plus jeune à la plus âgée.
  • - Ne jamais utiliser le «laconique "enchanté", mais lui préférer une phrase plus longue comme "Je suis ravi de faire votre connaissance"».
  • - Le baise-main est aussi de retour... Je vous conseille de ne l'utiliser que si vous êtes sûr de vous et que le cadre s'y prête... Sinon, cela risque d'être ridicule...

Les cocktails :

  • - Attention à l'excès de boisson qui peut conduire à tous les dérapages...

 

Internet est un nouveau mode de communication qui a ses propres règles de "savoir vivre". Un encart donne « les dix commandements de la "Net-Étiquette" ». Je les résumerai dans un prochain billet.

 

En conclusion, je dirais que si le savoir-vivre revient dans les entreprises, c'est une excellente nouvelle, même s'il ne faut pas exagérer l'application de certaines règles.
Et plutôt que de vouloir apprendre des nouvelles manières, en fait, il suffit de respecter les hommes et les femmes de votre entourage et de faire preuve d'un peu de gentillesse. Inutile de faire un stage à "La Belle Ecole", la simplicité et la spontanéité devraient être suffisants. Sauf, bien sûr, si vous êtes un goujat invétéré...

 

 

Publié dans Relations humaines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article