"Lettre à un ami trader"

Publié le par Bernard Sady

Jean-Marc Vittori a publié une « Lettre à un ami trader » dans les Echos du 06 février dernier.

 

Je ne vous donne que la conclusion de sa "lettre", elle parle par elle-même. Mais je vous invite à la lire entièrement :

«  Bien sûr, ça va être dur. A la Bank of America, par exemple, les bonus 2008 devraient être versés par tiers de 2010 à 2012. Ce qui va poser « un problème particulier aux cadres qui ont bâti leur style de vie autour de la quasi-certitude qu'il y aurait un bonus chaque mois de février », s'apitoyait la semaine dernière le « Financial Times », qui fait rarement preuve d'autant d'empathie avec les ouvriers licenciés perdant leur salaire en même temps que leurs primes. Dans d'autres banques, les bonus vont être ratiboisés de 80 %. Parfois, il n'y en aura plus du tout. Bien sûr, tu pourrais changer de maison. Comme tu me l'avais glissé à l'oreille à la Saint-Sylvestre, la banque suisse UBS a bel et bien recruté 200 courtiers à bonus d'or pour tenter de retenir ses clients. Mais avec la crise, ces mouvements vont se raréfier. Le « retenez-moi ou je fais un malheur » sera de moins en moins crédible. Je sais que tu te demandes comment tu feras pour vivre, selon ton expression, « avec même pas 10.000 euros de salaire fixe par mois ». Viens dîner à la maison, on t'expliquera. »

 

Il est vrai que tous ces traders ont été habitués à toucher des "bonus" (ce ne sont même plus des "primes") au-delà de toute raison. Beaucoup d'entre eux ne se sont pas encore rendus compte (ou n'y croient pas encore) que c'était terminé...

Publié dans Economie

Commenter cet article