Crise : la sortie bientôt ?

Publié le par Bernard Sady

Jean-Claude Trichet vient de déclarer que « nous sommes dans une situation dans laquelle nous observons un ralentissement de l'économie. Nous identifions un certain nombre d'éléments dans l'économie mondiale qui sont expansionnistes. Il y a un certain nombre d'éléments qui suggèrent que nous nous rapprochons du moment où nous observerons un redressement. » (lesechos.fr du 09/03/09).

 

 

Le rebond des bourses d'aujourd'hui, suite aux bons résultats de Citigroup pourrait laisser croire à cette fin toute proche.

 


Hélas, il semble bien que Jean-Claude Trichet manie la langue de bois pour ne pas désespérer la bourse...


Quant aux déclarations du président de Citigroup, Vikram Pandit, elles sont pour le moins étonnantes : après cinq trimestres consécutifs déficitaires et des pertes de 18 milliards de dollars en 2008, être « bénéficiaire sur les deux premiers mois de 2009 » relève du miracle... ou de la désinformation...

 

En effet, tout indique que la crise n'est pas finie et n'est pas prêt de se terminer. Plus pessimiste, Warren Buffett, interrogé sur la chaîne de télévision CNBC lundi dernier, a déclaré que l'économie devrait être remise "dans cinq ans"...


 

Tout simplement parce que le problème des banques n'est pas résolu. Tant que les banques seront en faillite potentielle et qu'elles n'auront pas nettoyé leurs bilans des actifs toxiques, elles ne pourront pas tenir leur rôle classique d'irrigation de l'économie.

Et en premier lieu aux USA. Tant que le problème financier ne sera pas réglé, les plans de relance seront de peu d'efficacité dans la résolution de la crise.

Nicolas Madelaine explique dans Les Echos de ce jour que « la tentative en cours de l'administration américaine de mettre en place une structure de défaisance des actifs toxiques en impliquant le secteur privé suscite peu d'espoirs. Il paraît toujours aussi impossible de valoriser ces actifs toxiques. »

 

 

Alors la solution serait-elle la nationalisation ?

J'examinerai cette possibilité, qui est de plus en plus envisagée, dans un prochain billet.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article