Renault relocalise ! En réalité, un pétard mouillé...

Publié le par Bernard Sady

Ce matin, Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, annonçait victorieusement sur Europe1 au micro de Marc-Olivier Fogiel que Renault allait "relocaliser" une partie de sa production en France.


Mais à la mi-journée, Renault a précisé les choses. C'est ce qu'explique le site Internet de L'Usine Nouvelle : « Récusant toute relocalisation, le directeur de l'usine Renault de Flins (Yvelines), Olivier Rémoleux, a expliqué que la production attribuée à son usine n'était qu'un rééquilibrage industriel visant à s'adapter à l'évolution de la demande. Le succès des primes à la casse européennes boostant la vente des petites voitures, le constructeur doit, en effet, augmenter les cadences de l'usine de Novo Mesto (Slovénie) qui fabrique les Twingo et des Clio II. Pour y arriver, une partie de la production de cette Clio sera basculée, de juin à octobre, sur les lignes de Flins où est actuellement fabriquée la Clio III. L'usine ayant produit l'ancienne génération jusqu'à l'année dernière, elle en conserve les outils de production et le basculement pourra se faire sans gros investissement. Quant aux 400 emplois annoncés, il ne s'agira, en fait, que de transferts temporaires proposés à des ouvriers de Cléon ou de Sandouville actuellement au chômage technique. »


Et Anne Léveillé, auteur de l'article conclut : « Pas vraiment de quoi crier victoire pour l'industrie automobile française... » 
 
 

Publié dans Economie

Commenter cet article