La Poste, Karcher et mail…

Publié le par Bernard Sady

Rémi Karcher s’est fait un nom à La Poste et sur le web, grâce à un mail mémorable (17800 réponses sur Google pour la requête "rémi karcher"...).


En effet, dans le cadre de la restructuration de la poste, il a demandé directement par mail à ses collaborateurs de faire la chasse aux vendeurs avec mauvais résultats « jusqu’à épuisement (rapide) des espèces qui ne sont pas protégées »… autrement dit, ceux qui ne sont pas syndicalement protégés…


Autant dire que ce mail est arrivé (mais il fallait s’en douter…) entre les mains de Sud qui en a fait un tract vengeur…

 

Voici ce tract qu’un ami, salarié de la Poste, a bien voulu me transmettre.


  Voir le Fichier : Remi_KARCHER.pdf

 

 

Les leçons à en tirer :

1. Il faut se rappeler qu’en écrivant un mail, ce dernier peut se retrouver entre les mains de personnes dont vous n’auriez pas souhaité qu’elles le voient… Dans certains cas, il peut même se retrouver sur le web, comme le mail de Rémi Karcher… Alors, avant de cliquer sur le bouton « Envoyer », il vaut mieux tourner sept fois sa souris sur son tapis…

 

2. Il y a de quoi s’inquiéter pour La Poste qui semble suivre le même chemin que sa cousine France Télécom… C’est quand même terrible de voir nos entreprises nationales se déliter de cette manière et se retourner contre leurs salariés.

 

Que La Poste doive évoluer, certes, mais pas n’importe comment !

Publié dans Stress au travail

Commenter cet article

plombier paris 4 29/01/2015 15:06

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Jean-Michel 06/05/2010 00:54



Bonsoir yane,


Plus souriant ? Vous croyez encore aux publicités au premier degré ?


Les mots que vous citez, êtes-vous conscient de leur degré d'usure en relation avec la réalité des faits ? La réalité du grand marché actuel ?


Bien sûr je vous comprendrais si vous êtes tenant de la méthode Coué, face à la sinistrose des médias. Mais ce n'est pas le sujet ici, êtes-vous capable de résumer la teneur de l'article de Mr
Sady ? J'ai comme un léger doute...d'un léger malentendu.



yane 05/05/2010 22:41



Bonsoir,


Que me mots négatifs que les médias véhiculent : "épuisement, chasse, mauvais résultats .. " .


 "dynamisme, optimisme , écoute, adhérer, expliquer , réussite, ensemble .. "  . N'est ce pas plus souriant ?  


 



Bernard Sady 11/05/2010 23:01



Bonsoir Yane,


Comme Jean-Michel, je ne comprends pas très bien votre commentaire.



Jean-Michel 05/05/2010 21:33



Bonsoir Bernard,


"Force de vente", l'expression est bien connue, et pourquoi pas lui opposer "Faiblesse de vente"...Mais parler d'extinction d'espèces "faibles", c'est légitimer une démarche implacable par la
science de la sélection naturelle. Le mot "naturelle" aprés celui de "science" est un magnifique dédouannement des pires comportements, où chacun pourra constater l'absence totale du mot
"conscience" sur tous leurs textes...J'ai remarqué cela dans le scientisme, qui rime désormais avec "productivisme", où la l'action de raison ne peut qu'aboutir à une société sans égards pour
l'homme, s'il n'est pas riche et puissant, et surtout...marchand.


 



Bernard Sady 05/05/2010 22:25



Bonsoir Jean-Michel,


Hé oui, la crise n'a rien changé. Le mercantilisme est de retour et plus fort que jamais. On a l'impression d'un rouleau compresseur devant lequel tout le monde est impuissant.


Cordialement,


Bernard



Ava 05/05/2010 20:22



"extermination".. "espèces".. que de mots qui résonnent lugubrement.


Je n'avais pas vu ce petit "bijou" de la maladresse : après des syndicats comme la CFDT dira qu'il ne faut pas mettre en cause les cadres.. je ne sais pas qui a divulgué ce "mail" auto-subversif,
au moins, il y en a eu un qui a eu une conscience (si Migram m'était conté !).


Dans mon bureau de poste, ils vont faire des îlots comme dans les boutiques de France Télécom/Orange. Les travaux sont en cours. Qu'avez-vous comme information là-dessus ?


Encore de quoi perdre ses repères : un agent de la Poste m'a dit que c'était pour "capter" leur client, or dans ma boutique France Télécom/Orange, c'est plutôt le client qui ère à la recherche
d'un vendeur disponible... Les guichets était encore tout neuf, il y avait des files d'attente avec numéro et chaises pour attendre. Même les autres bureaux de poste de la ville n'étaient pas au
courant des travaux et du transfert de clientèle : d'où encore le binz depuis le début de la semaine et le mécontentement de la clientèle.. Encore des sous pour faire des travaux... il vaudrait
mieux des primes et des postes complémentaires, plutôt que l'on attende souvent plus d'une heure...


 



Bernard Sady 05/05/2010 22:19



Bonsoir Ava,


Concernant le réaménagement des bureaux de poste, mais aussi celui de tous les espaces en général, "Les Echos" du 29 avril présentaient le livre d'Elisabeth Pelegrin-Genel "Des souris dans un
labyrinthe. Décrypter les ruses et manipulations de nos espaces quotidiens".


L'auteur de l'article explique : "Faut-il être paranoïaque ou lucide pour penser avec Elisabeth Pélegrin-Genel que les espaces sont mis en scène pour nous contrôler, nous pousser à consommer,
polluer nos jugements… Quand on va au MacDo, a-t-on conscience de faire la queue pour obliger le personnel à travailler plus vite ? Que les cuisines ouvertes permettent aux clients d'assurer la
surveillance? Dans les bureaux de poste, les guichets ont disparu pour faire place à une boutique… le client se transforme en manager, l'usager en client, le flâneur en consommateur."


Et la conclusion est inquiétante : l'"usage mercantile du moindre mètre carré."


L'objectif à La Poste est très clair : il faut faire le maximum de business... Chaque employé va devoir se transformer en vendeur. C'est en marche. Comme La Poste dispose de nombreux mètres
carrés en centre-ville, ce devrait être d'un bon rapport... D'autant que c'est un point de passage obligé pour une importante clientèle captive de fait.


Votre interlocuteur de La Poste est dans le vrai. J'ai les mêmes infos.


Cordialement,


Bernard