L'insomnie : amie ou ennemie ?

Publié le par Bernard Sady

Une approche intéressante de l'insomnie est faite par Valérie Orsini dans un article de L'Entreprise.com : « L'insomnie, c'est mon amie »...

Le "chapeau" de l'article est très explicite : « Au lieu de vous focaliser sur vos difficultés à trouver le sommeil, pourquoi ne pas tirer un meilleur parti de vos nuits blanches, suggère notre coach Valérie Orsini. »

Un constat : « Près de 30% de français souffriraient d'insomnies ».

Les causes ? « Si elle peut être la conséquence ou la cause de troubles d'ordre psychologique ou physiologique, chez la plupart d'entre nous, l'insomnie est une réaction normale du corps et de l'esprit confrontés à un excédent de stress, d'anxiété ou même parfois d'euphorie. »

Les remèdes ? D'abord avoir une bonne hygiène de vie :

  • éviter les stimulants: le café, la nicotine et le thé
  • éviter l'alcool qui «estompe les effets réparateurs d'une nuit de sommeil»
  • éviter «les repas copieux et les sucres, consommés peu de temps avant le coucher» et au contraire, ayez «une alimentation à la fois légère et équilibrée, surtout le soir»
  • la sieste «est à déconseiller à ceux qui éprouvent des difficultés à s'endormir le soir venu»
  • éviter la prise de médicaments et de somnifères»; «préférer de loin un bain chaud et une infusion de camomille».

 

Mais si vous avez une insomnie, « au lieu de vous morfondre sous les draps, profitez de la douce obscurité pour vous consacrer à des activités que le rouleau compresseur de la semaine de travail rend impossibles » : méditez, terminez une tâche au calme, écrivez, lisez ou regardez la télé... faites surtout une activité qui vous plait et qui est utile.

 

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ? C'est ce que dit le proverbe. Mais il y a quelques génies (Einstein par exemple) qui avaient besoin de beaucoup de sommeil et se levaient tard... Tout n'est donc pas perdu. « Il n'y a pas de règle universelle : à chacun de trouver son équilibre, selon ses besoins et les circonstances qui affectent sa vie. »

 

La conclusion : « C'est sans peur et sans complexe qu'il faut parfois savoir embrasser son insomnie plutôt que la combattre. »

 

J'avoue ne pas avoir de problème d'insomnie, mais j'ai plusieurs amis qui en souffrent. J'espère que cet article les aidera quelque peu.

 

Bonne nuit !

Publié dans Détente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article