L’AntiBible du Contrôle de Gestion est disponible

Publié le par Bernard Sady

Après avoir proposé deux vidéos la semaine dernière pour préparer son public, Florent Fouque lance aujourd’hui son dernier ouvrage : “L’AntiBible du Contrôle de Gestion”.

 

antibible 3d

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ces deux vidéos si vous ne l’avez déjà fait.


La première traitait du problème des coûts de revient et proposait un exercice très intéressant. Les connaisseurs de la TOC s’en sont donnés à cœur joie. Les commentaires sont là pour en témoigner. Vous pouvez ajouter les vôtres.

 

La seconde vidéo traitait des prévisions et des risques liés à une croyance trop rigide dans ces prévisions. En effet, les prévisions sont rarement réalisées… Et si faire des prévisions peut être utile pour orienter l’action, vouloir les suivre les yeux fermés peut conduire à de grandes déconvenues… Le cygne noir est toujours à l’affût…

 

Enfin une troisième vidéo revient sur les différents commentaires qui ont été faits. Et Florent explique son parcours et comment il en est venu à reprendre ces 10 principes fondateurs du contrôle de gestion à la lumière de la systémique. Pour enfin proposer d’autres principes.

 

Vous découvrirez également sous cette troisième vidéo un diaporama présentant les dix commandements faisant l’objet des chapitres du livre.

 

 

Florent m’ayant envoyé son livre il y a quelques semaines, j’ai eu le temps de le lire et de l’apprécier.

 

Je ne suis pas contrôleur de gestion et même si je m’intéresse à cet art, certains chapitres m’ont intéressé plus que d’autres. Il en sera vraisemblablement de même pour de nombreux lecteurs. C’est un des grands intérêts de cet ouvrage : chacun, contrôleur de gestion, fonctionnel ou opérationnel sera concerné directement par l’un ou l’autre des chapitres du livre, et plus sûrement par plusieurs...

 

Voici ceux qui m’ont le plus intéressés.

 

Le premier commandement portant sur les indicateurs (« Sur le résultat des indicateurs, tu te focaliseras ») ainsi que le huitième qui le complète (« Dans l’abondance d’indicateurs, ta capacité d’analyse étincellera ! »).

En effet, « avant de construire ton premier tableau de bord, de la compréhension du mécanisme de fonctionnement de l’indicateur tu t’assureras ! Et ensuite seulement sur le résultat de l’indicateur, tu te focaliseras. » Voilà pour le premier commandement remis à l’endroit. Quant au huitième, voici : « Par la qualité de l’information et la clarté du message, l’efficacité de tes tableaux de bord passera ! »

 

Bien sûr le quatrième portant sur les coûts de revient (« Sur la base des coûts de revient, ton arbitrage se fera ! »). En tant que fan de la TOC, je ne peux qu’approuver. Et j’ai beaucoup appris, car la TOC ne se contente pas de préconiser des méthodes de gestion de production (gestion de goulots) ou encore une approche des problèmes avec les “thinking process”, elle se fraie un chemin dans la manière d’évaluer correctement les résultats et donc de prendre les bonnes décisions.

Florent préconise : « Sur la base du débit d’argent, ton arbitrage se fera ! » Ceux qui sont familiarisés avec la TOC auront reconnu le “throughput”.

 

Le deuxième commandement (« Dans les prévisions, tu excelleras ! »), objet de la deuxième vidéo, remet également en cause certaines certitudes ancrées dans les esprits. Et à la place d’un « management au rétroviseur », Florent préfère : « Entre le passé et l’avenir, un pont tu construiras ! »

 

Le troisième commandement (« Au respect du budget, jamais tu ne dérogeras ! ») donne un peu d’air. Quand on constate ce que coûte la construction des budgets dans les entreprises, alors qu’ils ne sont bien souvent, à l’image des prévisions, qu’une reconduction éventuellement réactualisée des résultats de l’année précédente, et qu’à peine commencé le nouvel exercice le budget est déjà dépassé, on peut réellement se poser la question de son utilité. Florent y voit également un frein à l’innovation, mais il ne va pas jusqu’à sa suppression : « Chaque année, pour construire ton budget, de zéro tu partiras ! Et quand l’heure de l’analyse des écarts sera là, aux aléas tu t’adapteras ! »

 

 

 

Conclusion

 

"L’AntiBible du Contrôle de Gestion" est un livre allant dans le sens de la remise en question d’un certain nombre de certitudes qui peuvent s’avérer néfastes pour nos entreprises. Il s’inscrit dans la ligne de tous les ouvrages qui depuis une dizaine d’année n’hésitent pas à s’élever contre les “certitudes” qui plombent nos résultats.


Qu’on soit d’accord ou non avec « les 10 nouveaux commandements du contrôleur de gestion », ces derniers ne peuvent laisser indifférents.


Donc un livre qui apporte des réponses, mais qui doit surtout inciter à se poser des questions pour une performance accrue de nos entreprises.

 

N’hésitez pas à le commander. Pour le moment, il est en version numérique. Et pour ces deux jours, Florent fait une remise exceptionnelle de 8€ sur son livre…

Publié dans Contrôle Gestion

Commenter cet article