Les états généraux de l’industrie ? Stratosphériques…

Publié le par Bernard Sady

Dans mon billet précédent consacré à Olympia, je m’interrogeais, en conclusion, sur la capacité des états généraux de l’industrie à transformer le royaume d’Ubu en pays “normal”…

 

Par ailleurs, j’avais fait part de mes doutes sur les résultats de ces états généraux dans mon premier billet consacré à ce thème.

 


Carole Lambezat, après avoir sillonné les allées du Midest la semaine dernière, confirme ces doutes dans L’Usine Nouvelle de ce jeudi (page 11).


Son article est pour le moins détonnant : « Stratosphérique. C’est ainsi que, depuis les allées bleu vif ou rose fuchsia du Midest, la plupart des sous-traitants qualifient les états généraux de l’industrie. »


C’est bien compréhensible car « certains ont déjà suivi les états généraux de l’automobile, en janvier. Et attendent toujours le résultat des travaux de la plate-forme d’échanges ! ». D’autres espèrent, mais « il y a une telle inertie que ça peut prendre du temps pour que les résultats descendent à notre niveau ». Et d’autres sont résignés : « on n’en attend rien ».


La conclusion de l’article est très claire : « pour une grande partie des 1700 industriels qui exposaient la semaine dernière au Midest, les priorités étaient ailleurs. Rencontrer leurs clients et leurs fournisseurs, nouer de nouveaux contacts, faire de la veille… »

 


Il est encore trop tôt pour cerner ce que seront les résultats de ces états généraux, mais ils ne sont pas acquis d’avance… car la stratosphère, c’est loin…

Publié dans Actualités

Commenter cet article