Un nouveau moteur de recherche créé par des anciens de... Google...

Publié le par Bernard Sady

Cuil (prononcer cool...), est le nouveau moteur de recherche créé par trois anciens de chez Google.

Pas n'importe lesquels :

•          Anna Patterson qui avait vendu sa technologie de recherche en ligne (Recall) à Google en 2004, et qui a quitté Google en 2006 pour travailler sur une technologie de recherche encore plus efficace.

•          Russel Power qui avait collaboré avec Anna Partterson chez Google.

•          Louis Monier, un ingénieur français qui a travaillé chez Altavista, eBay et Google.

Une quatrième personne vient renforcer cette équipe de choc : Tom Costello, le mari d'Anna Patterson, qui est à l'origine du premier moteur de recherche sémantique d'IBM. Il n'a jamais travaillé chez Google.

 

Les quatre cofondateurs revendiquent pour leur nouveau moteur Cuil « un index de 121 milliards de pages Web, un bon début quand on sait que le nombre total d'URL actuellement répertoriées (mais pas forcément indexées) par Google dans le monde serait de 1 000 milliards » selon le Journal du Net du 29 juillet 2008.

Autres points notés par le Journal du Net :

« L'index de leur moteur serait trois fois plus important que celui de Google. Mais comme ce dernier n'a pas communiqué sur la taille de son index depuis longtemps, difficile de se faire une idée précise. Cela étant, la barre est placée assez haut, indéniablement. 

« Son algorithme, même si peu d'informations ont filtré jusqu'à présent, repose sur l'analyse du contenu même des pages Web et de leur contexte, ce qui diffère sensiblement de l'analyse des liens que Google réalise.

« Le moteur analyse le "concept" de chaque recherche et regroupe les résultats similaires par catégories. Des "sidebars" proposent d'ailleurs d'approfondir une catégorie de résultats liée à une recherche initiale. 

Et un changement non négligeable pour protéger la vie privée des internautes : « Cuil, enfin, met en avant le fait qu'aucune information sur ses utilisateurs, ou leurs habitudes de recherche, n'est stockée. »

Avec plus de 1000 milliards de pages Web créées en 15 ans environ (qu'en sera-t-il dans 10, 20 ou 50 ans ?...), c'est la méthode de recherche qui va devenir stratégique pour arriver à découvrir la petite perle tant recherchée dans ce vaste « souk » de l'information qu'est internet.

Il est donc intéressant que d'autres moteurs de recherche se créent. La concurrence ne peut qu'être bénéfique dans ce domaine.

Mais il va falloir également que les internautes apprennent à rechercher l'information de manière pertinente.

Et ça, c'est une autre affaire...

Commenter cet article