Pauvre France 2.0…

Publié le par Bernard Sady

Frédéric Lefebvre, qui devrait remplacer Eric Besson au poste de Secrétaire d'Etat à l'Economie numérique a été interviewé le 05 janvier dernier par Jean-Jacques Bourdin sur BFM.

A la question « Qu'est-ce que le web 2.0 ?», il répond avec beaucoup d'hésitation que « c'est tout simplement l'internet d'aujourd'hui »... montrant son ignorance totale de ce concept...

En voici la vidéo.




La blogosphère s'en est émue avec raison.

Pour rattraper son retard dans le monde numérique, la France n'a pas besoin d'un politicien ignare, mais d'un homme véritablement compétent et passionné, comme semblait l'être Eric Besson.

Commenter cet article

Florent F. 09/01/2009 08:50

Bonjour Bernard,

Merci et meilleurs vœux à toi également...! ;-) Je te souhaites plein de bonne choses et surtout : longue vie à ton blog.

Effectivement la principale caractéristique du web 2.0 est l'interactivité. Et j'ajouterai même "l'interactivité de fait" et non pas la "fonctionnalité de l'interactivité" car il y a 10 ans aussi il était possible avec les bases de données de mettre en place des applications (sites) interactives.
Revenons à "l'interactivité de fait"... Celle-ci n'est pas liée (comme on peut le lire parfois... ;-) à un changement des comportements des internautes qui seraient moins passifs, mais à l'atteinte d'une masse critique d'utilisateurs. Et c'est en cela que le web 2.0 est une supercherie... On pense que l'outil a évolué, et/ou que les comportements face à cet outil ont évolué alors que c'est juste le nombre d'utilisateurs qui a évolué et s'en est suivi ce qui se passe quand la masse critique d'utilisateurs est atteinte.

J'ajoute un exemple pour appuyer mon propos (je ne me sens pas très clair... ;-) L'utilisation des premiers téléphones portables étaient la même qu'aujourd'hui... et pour les sms il y avait les "pager"... Donc au niveau fonctionnalité on n'a pas inventé grand chose depuis 20 ans... En revanche à partir du moment où une masse critique d'utilisateurs a été atteinte alors l'outil a pris une nouvelle dimension... Mais on a jamais entendu parlé du GSM 2.0... Si quelqu'un avait sorti ce concept : je suis sûr que cela aurait aussi bien marché qu'aujourd'hui avec l'entreprise 2.0, le web 2.0 la RH 2.0...

Pour conclure... pour moi la supercherie du 2.0 n'est rien d'autre que "la démocratisation des nouvelles technos".

@+
Florent.

PS : Genco22000 est une parfaite illustration de mon premier commentaire... Tout y est... pseudo, avatar et vaines railleries... :-(

Bernard Sady 09/01/2009 23:09


Pas mal Florent...
Je retiens "l'interactivité de fait". Et donc l'évolution du web serait une évolution "de fait". Je vais quand même approfondir.


Genco22000 :0023: 08/01/2009 12:02

Hello Bernard,

D'accord avec toi sur le principe, oui , il y a des chiens-chiens bien dressés sous chaque gouvernement, mais cela n'est point une excuse pour autant, lol !!!

Genco22000 :0023: 07/01/2009 19:51

Hello,

Lefèvre, le chien-chien dressé de Megalo 1er

Bernard Sady 08/01/2009 00:47


Bonjour Genco,
Hélas, il me semble qu'on retrouve des ignorances similaires sous tous les gouvernements de notre république...


Florent F. 07/01/2009 09:47

Bonjour Bernard,

D'accord sur le fait qu'il n'ait pas l'air de s'y connaître beaucoup... Mais y'a pas si longtemps encore je ne savais pas non plus de quoi relevait exactement le web 2.0. Et maintenant que je sais... il me semble que c'est une vaste supercherie... et que toutes les fonctionnalités citées comme relevant du 2.0 existait déjà dans le web d'il y a 10 ans...!

Les effets de mode mettent en avant des concept marketing creux...
La blogosphère se félicite d'avoir son petit bout de terrain culturel à cultiver et l'entretient bien à l'abri de tous...
Les citoyens se cachent derrière leur avatar et leur pseudo pour rayer les politiques sur leur rationalité limité...

Effectivement la France 2.0 est mal barrée...!

Bernard Sady 08/01/2009 00:45


Bonjour Florent,

Je te présente tout d'abord tous mes voeux pour cette nouvelle année.

Que toi tu aies découvert récemment ce qu'était le web 2.0 est parfaitement excusable. Je ne l'ai certainement pas découvert beaucoup de temps avant toi... Mais que quelqu'un devant s'occuper du
numérique (et donc du web) à un tel niveau et ignorant ces concepts ne me semble pas ecceptable.
Je suis en très grande partie d'accord avec toi sur le web 2.0. A mon sens, la différence entre le web 1.0 et le web 2.0 est dans l'interactivité. Avec le web 1.0, chacun publie du "contenu", mais
sans que les internautes puissent réagir. Avec le web 2.0, c'est la réaction des internautes (qui peuvent même devenir co-auteurs comme dans Wikipédia...) qui est mise en avant. Et là-dedans, il y
a beaucoup de "foutaises"...
C'est donc d'autant plus important d'avoir quelqu'un au fait de ces concepts pour orienter et prendre les bonnes décisions... et être capable de démystifier certains de ces concepts.
Quant à la blogosphère qui se renferme sur elle-même et ses concepts, je leur ai assez reproché ces dernières semaines au sujet du concept d'"Entreprise 2.0".