Taxe professionnelle et coût de revient automobile...

Publié le par Bernard Sady

Nicolas Sarkozy a affirmé hier, lors de son intervention télévisée que construire une voiture en France coûtait environ 1000 € de plus que si elle était fabriquée dans un pays d'Europe centrale. Et que cette différence venait en grande partie de la taxe professionnelle. D'où l'annonce de sa suppression.


En fait, Carlos Ghosn a expliqué ce différentiel de prix de revient lors de l'ouverture des Etats généraux de l'automobile du 20 janvier dernier :

« La différence de coût de revient entre une voiture fabriquée à Flins et une voiture fabriquée en Roumanie est de 1.400 euros, dont 250 euros attribuables à la taxe professionnelle, 400 euros à l'écart de salaire, et 750 euros aux charges sociales»


La suppression d'une partie de la taxe professionnelle, à condition que d'autres charges ne soient pas créées en remplacement..., n'aura qu'un impact limité. L'écart le plus important vient des charges sociales...


La suppression de la taxe professionnelle était attendue des chefs d'entreprise et pour l'automobile c'est mieux que rien, mais ce n'est pas cela qui va faire que les usines automobiles délocalisées dans les pays à coût faible vont revenir en France...

 


D'autant qu'aujourd'hui, une polémique est née sur le montant de l'impact de cette suppression. Nicolas a annoncé 8 milliards d'euros, alors que l'association des maires de France annonce 28 milliards dont 18 sont payés par les assujettis et 10 par le Gouvernement au titre de compensations diverses...

 

Selon Bercy, cette taxe ne serait pas supprimée en totalité : il resterait 7 milliards à la charge des entreprises...

Publié dans Economie

Commenter cet article