Une association pour lutter contre le harcèlement au travail

Publié le par Bernard Sady

Dans le cadre de la lutte contre le harcèlement, Sophie Soria vient de me contacter via Viadeo pour me présenter ses activités et surtout sa nouvelle association.

 

Cela m’a semblé très intéressant et je n’hésite pas à vous en faire part.

 

Sophie est consultante et coach certifiée, à la tête du « Nouveau Coaching Ethique ».

Au sein de cette entreprise, elle accompagne les personnes victimes de harcèlement pour les aider à s’en sortir. Elle aide aussi les DRH ou les membres des CHSCT à résoudre les problèmes de harcèlement, soit en situation de crise, soit en préventif.

 

Mais Sophie est surtout « Présidente fondatrice de la nouvelle association ISTHME-RECHERCHES (Institut International sur les Souffrances au Travail et le Harcèlement Moral en Entreprise). »

Cette association « rassemble des experts pluridisciplinaires autour de ces thèmes (avocats, psys, chercheurs). »

 

Son action ?

« ISTHME-RECHERCHES organise des petits-déjeuners débats mensuels à La Cantine à Paris afin de réfléchir sur l’accord national interprofessionnel (ANI) de mars 2010 sur le harcèlement moral et la violence au travail (30 Euros). L’application de l'ANI devient obligatoire légalement. »

 

Le blog de l’association est récent, mais les quelques billets publiés sont intéressants.

 

D’abord, il donne le texte de l’arrêté ministériel du 31 juillet 2010 qui rend, dans son article premier, « obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans son champ d’application, les dispositions de l’accord national interprofessionnel sur le harcèlement et la violence au travail du 26 mars 2010. »

 

Et un lien permet d’accéder au texte de cet accord (9 pages).

 

Mais le plus intéressant, c’est le résumé et les commentaires de cet accord dont je vais reproduire ce qui me semble le plus important ci-dessous :

 

« 1. L'entreprise doit établir une "charte de référence" qui précise quoi faire en cas de harcèlement moral. Cette charte est ajoutée au règlement intérieur.

« Notre commentaire : Qui fera la charte et comment, en se basant sur quoi et sur quels critères pour qu'elle soit efficace ? Nous conseillons aux CHSCT, IRP et DP, ainsi qu'aux victimes, de s'intéresser de près à la question pour ne pas que l'entreprise rédige à la va-vite une charte du type service minimum.

« 2. En cas de harcèlement moral, la charte peut préciser qu'une médiation sera possible en faisant intervenir "une personne qui a la confiance de l'entreprise et des salariés".

« Notre commentaire : Nous conseillons de faire appel à un intervenant extérieur pour plus d'objectivité.
Ces modalités doivent être précisées dans la fameuse charte en question. D'où l'importance des négociations pour l'établissement de cette charte qui décidera tout par la suite.

« Notre conseil : Le WBI (Workplace Bullying Institute), association américaine spécialisée depuis 10 ans dans la prévention, conseille d'établir une charte des comportements interdits dans l'entreprise. […]


« 3- L'entreprise doit agir réellement en cas de harcèlement avéré, repérer par enquête interne les cas existants et prévenir les possibilités de harcèlement moral, notamment en repérant des indicateurs tels que les conflits répétés, les plaintes ou les passages à l'acte (agressions, suicides).

« Notre commentaire : L'entreprise n'a plus le droit de fermer les yeux sur le phénomène. Elle doit prendre des mesures. Enfin ! On ne sait cependant pas ce qui se passe si l'entreprise ne respecte pas ces dispositions.

« Notre conseil : faire appel à des consultants extérieurs qui s'y  connaissent et qui sont capables de dialoguer avec la DRH, le CHSCT et les représentants du personnel pour établir une charte valable juridiquement […]

« 4- L'accent est également mis sur la formation aux bons comportements managériaux et à l'amélioration des conditions de travail, à son organisation, etc.

« Notre commentaire : Depuis le temps que les entreprises font régulièrement faire à leurs cadres des formations au management, faudra-t-il réinventer la roue à ce sujet ?
En réalité, cette disposition de l'ANI est un coup de pied dans la fourmilière des formations au management qui apprennent aux cadres à mettre la pression sur les équipes pour les faire trimer plus dur, et à faire en sorte que les gens se résignent à l'injustice. Il y a eu de telles formations à France Télécom... on en voit le résultat.
Cette disposition sous-entend que les formations au management par la terreur (ou management immoral) deviennent en quelque sorte interdites.


« 5- La procédure d'alerte du CHSCT est possible si un salarié est harcelé : en d'autres termes, allez voir votre CHSCT qui lancera la procédure d'alerte. […]

« Notre commentaire : Le texte légal ne dit pas ce qui se passera dans les entreprises de taille inférieure à 50 salariés.

« 6- La médiation est possible, autant pour la victime que pour la personne accusée de harcèlement.

« Notre commentaire : Mais qui va faire la médiation ? Qui choisira le médiateur ? La victime ou "l'accusé" ? Il faut faire très attention lors d'une médiation à l'attitude du manipulateur ou du pervers narcissique en entreprise qui sera capable de séduire le médiateur en se faisant passer pour la victime. Un médiateur inexpérimenté n'y verra que du feu.

« Notre conseil : Si rien n'est prévu dans la charte, la victime doit être celle qui dégaine le plus vite pour choisir son médiateur. Sinon, elle risque de se retrouver devant un médiateur choisi par le harceleur et déjà influencé par lui à l'avance...
Autrement, l'entreprise peut aussi référencer une liste de médiateurs et l'inclure dans sa charte. »

La conclusion de ce commentaire de l’accord du 26 mars 2010 c’est que « ce texte est intéressant mais il pose problème  car il est assez vague sur un certain nombre de points. »

 

 

Les petits-déjeuners permettront d’aller plus loin.

 

Le premier petit déjeuner organisé par l’association aura lieu le 14 octobre prochain à La Cantine à Paris.

 

Les thèmes des interventions sont alléchants :

- Panorama juridique du harcèlement moral dans l’entreprise.
- La reconstruction des victimes de harcèlement moral.
- Le paradoxe du management immoral, ou pourquoi repenser les formes d'organisation et de management de l'entreprise ?

 

Si vous êtes disponible et directement concerné par ce thème, n’hésitez pas à vous inscrire.


Tous les renseignements sont disponibles sur le blog de l’association.

Publié dans Stress au travail

Commenter cet article

Vanessa 24/05/2015 19:58

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet, que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?
Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.
La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.
Voici le lien: http://revenumensuel.com/

Emploi nantes 23/07/2014 17:15


Une bonne initiative à saluer.


Bravo et bonne continution.