Cerveau droit / Cerveau gauche (3) : Orient / Occident

Publié le par Bernard Sady

Après les deux premiers billets sur les deux hémisphères de notre cerveau, voici une digression sur l'influence de nos deux hémisphères sur les civilisations orientales et occidentales.

Les orientaux seraient plutôt à dominance cerveau droit, alors que les occidentaux seraient à dominance cerveau gauche. Ce qui pourrait expliquer les modes de pensée différents.



Dans son livre "L'école des illusionnistes", Elisabeth Nuyts aborde cette question et donne un éclairage intéressant sur ces différences.


« Depuis des siècles, la pensée occidentale, ayant développé l'analyse avait facilité le va-et-vient [entre cerveau droit intuitif et cerveau gauche analytique].


Par contre, « les cultures orientales, percevant le monde extérieur par la simple intuition, n'accèdent pas de la même façon que nous à la connaissance du monde et de soi. Elles perçoivent les informations sensorielles intuitivement et les regroupent en catégories. Pour traiter les informations données, elles partent de déductionsrègles et de catégories. Dans ce cheminement, l'analyse, porte ouverte à l'autonomie de pensée, n'a pas sa place. » à partir de


Conclusion : « Intuition et analyse, voilà deux modes de pensée radicalement différents que chacune de ces civilisations va développer tout au long de l'éducation du jeune. »


Elle explique l'importance de l'écriture dans ces modes de pensée : « Le mode d'écriture, premier échelon de ces différents modes de pensée, va conditionner l'ouverture ou non à l'analyse : il sera idéogrammique et donc global dans les civilisations orientales, alphabétique et donc analytique en Occident. Ensuite, tout l'enseignement suivra le même axe, analogique chez les uns, analytique chez les autres. Un choix de société en découlera. »


Et voici les prédominances hémisphériques du cerveau : « L'écriture idéogrammique, comme l'image, est traitée par l'hémisphère droit parce qu'elle ne nécessite pas de décodage : elle peut être perçue globalement. Il s'avère d'ailleurs que les civilisations utilisant exclusivement une écriture idéogrammique ont une dominance hémisphérique droite (Pr. ISRAEL). Par contre, l'écriture alphabétique des pays occidentaux étant un code phonétique, a besoin pour être décodée d'être traitée par le cerveau analytique. Les civilisations occidentales ont donc, dans la mesure où elles gardent un accès analytique à la lecture et à l'écriture, une prédominance hémisphérique gauche. La spécificité du traitement de l'écriture par un hémisphère ou l'autre en fonction du type d'écriture a notamment été mise en évidence par le Pr. Sperry. Il a observé les effets des lésions de l'un ou l'autre hémisphère chez les Japonais qui utilisent parallèlement deux écritures, l'une idéogrammique, comme l'écriture chinoise, l'autre phonétique, comme la nôtre. Des lésions du cerveau droit troublent la compréhension et l'écriture de l'écriture idéogrammique, alors que des lésions du cerveau gauche perturbent celle de l'écriture alphabétique. »


Commenter cet article